GT Bible Studies    

    French    


Navigation L’étude Biblique Bonne Nouvelle

8. MARIE OINT JESUS Marc 14, 1-9



ARRIERE-PLAN : La femme de notre texte est Marie de Béthanie ; on parle d’elle même dans d’autres contextes. Le moniteur fait un bref résumé de ce qui est écrit aux passages suivants : Luc 10, 38 à 42 ; Jean 11. Il paraît que les parents de Marthe, Marie et Lazare étaient déjà morts. Peut-être qu’ils avaient laissé à leurs filles célibataires de l’argent, pour leurs trousseaux ou pour la vieillesse. C’est pourquoi Marie avait de l’argent qu’elle pouvait dépenser comme elle voulait.
  • C’était le début de la dernière semaine de la vie terrestre de Jésus.

    1. Réfléchissez pourquoi les sacrificateurs ont voulu tuer Jésus (1 à 2).
  • Pourquoi, de nos jours aussi, plusieurs gens haïssent Jésus ?

    2. Marie préssentait la mort proche de Jésus, même si les autres n’y croyaient pas encore. Comment est-ce qu’elle s’est préparée à la mort de Jésus (3) ?
  • Quel cadeau voudrais-tu donner à un être cher si tu savais qu’il allait bientôt mourir ?

    3. Le nard coutait le salaire d’un an d’un homme ; d’habitude, on le versait par gouttes seulement. Quel est le salaire annuel moyen dans notre pays ?
  • Pendant combien de temps faut-il faire des économies pour avoir une telle somme ?
  • As-tu le cœur d’offrir un si cher cadeau à Jésus ?
    4. Qu’est-ce que Marie pensait de son trousseau ou de sa vieillesse en allant acheter le flacon de nard ?
  • Pourquoi Marie a-t-elle versé tout le contenu du flacon sur la tête de Jésus – une moindre quantité n’aurait-elle pas suffit ?

    5. A l’intronisation, les rois d’Israël étaient oints de l’huile. (Ils n’étaient donc pas couronnés.) Les mots « Messie » et « Christ » signifient « oint ». Pourquoi était-il important que même Jésus soit oint avant sa mort ?

    6. Comment Marie s’est sentie lorsqu’on l’accusait de gaspillage (4 à 5) ?
  • Qu’est-ce que les pauvres de la ville auraient pu s’acquérir avec le salaire d’une année ?
  • Penses-tu que l’acte posé par Marie était un gaspillage ?

    7. Qu’est-ce que Marie a peut-être pensé des paroles de Jésus aux versets 6 à 9 ?
  • Réfléchis, est-ce que Jésus peut dire de toi la même chose qu’il a dit de Marie : « Elle a fait ce qu’elle a pu » (8) ?
  • Que pourras-tu faire désormais pour Jésus ?

    8. Quel « gaspillage » était pire à ton avis : ce que Marie a versé le nard pour Jésus ou ce que Jésus a versé son sang pour Marie ?

    9. Qu’y avait-il de si spécial dans l’acte posé par Marie qu’on en gardera la mémoire à jamais (9) ?
  • Quelle est la mémoire que tu voudrais laisser de toi-même (9) ?

    10. Après des années, qu’est-ce que Marie a peut-être pensé de l’argent qu’elle avait « gaspillé » sur Jésus ce jour-là – se faisait-elle des reproches ?
  • Comment est-ce que Marie avait appris a tant aimer Jésus ?
  • Comment pouvons-nous apprendre à aimer Jésus comme Marie ?

    BONNE NOUVELLE : Marie avait appris à connaître l’amour de Jésus en l’écoutant (cf. Luc 10, 38 à 42). C’est pourquoi elle a su servir Jésus au bon moment. Nous aussi, nous pouvons entendre la voix de Jésus en lisant ses paroles dans notre Bible.





    Version for printing    
    Downloads    
    Pour nous contacter    
    Webmaster