GT Bible Studies    

    French    


Navigation L’étude Biblique Bonne Nouvelle

11. Un aveugle sans volonté 8, 22 – 26



POUR COMMENCER : Lorsqu’il était enfant, l’homme voyait encore ; nous le savons parce que Jésus a guéri seulement une fois une personne née aveugle (Jean 9, 32). Dans notre texte, on décrit la seule fois que Jésus a guéri quelqu’un étape par étape. Peu avant cet événement, les disciples et Jésus avaient parlé de l’aveuglement spirituel (18). Une fois, Jésus s’était plaint de l’incrédulité de Bethsaïda (Matth. 11, 21).

1. Pourquoi est-ce que l’aveugle lui-même n’a rien demandé à Jésus ?
  • Imaginez comment avait été la vie de l’aveugle jusqu’ici.
  • Qu’est-ce qui avait rendu cet homme si passif ; pensez à plusieurs raisons.

    2. Qu’est-ce que les gens qui ont amené cet homme chez Jésus ont voulu qu’il lui fasse (22) ?
  • Comment Jésus a-t-il répondu à la demande des amis de cet homme ?
  • A qui ressembles-tu le plus : à ceux qui ont amené l’homme ou à l’homme lui-même ?

    3. Pourquoi Jésus n’a-t-il oas voulu guérir l’homme à Bethsaïda, mais plutôt en dehors du village ?
  • Imagine une situation où quelqu’un que tu ne connais pas du tout et que tu ne peux même pas voir te prend par la main. Quelle serait ta réaction ?
  • Que montre le fait que l’homme n’a pas résisté quand Jésus l’a conduit hors du village ?

    4. Quelles sont les quatre choses que Jésus a faites à l’aveugle ?
  • Pourquoi avait-on besoin des étapes si nombreuses ?
  • Quelle était l’importance de la conversation avec Jésus et la guérison qui s’est faite par étapes pour l’aveugle lui-même ?

    5. Jésus a conduit l’aveugle hors du village pour que les gens ne les voientpas. Croyez-vous que celui-ci a pourtant vu des hommes ou est-ce que c’était seulement de son imagination (24) ?
  • Imaginez la situation où Jésus lui imposait les mains en demandant s’il voyait quelque chose. Quelle aurait été « la bonne réponse » ?
  • Pourquoi Jésus n’a-t-il pas répété la même question après lui avoir imposé les mains la seconde fois (25) ?

    6. Pourquoi Jésus n’a-t-il pas voulu que l’homme retourne à Bethsaïda où ses amis l’attendaient ? (Qu’est-ce qui aurait pu se passer au village si l’homme y serait retourné après sa guérison ?)
  • A part les yeux, quoi d’autre y avait-il qui avait été guéri dans la vie de l’aveugle ?
  • Quel était le but final que Jésus a voulu atteindre dans la vie de cet homme ?

    7. Ce texte nous demande aussi si nous voyons Jésus avec « les yeux de notre cœur ». (Cf. verset 18.) Jésus se tient aujourd’hui devant toi et demande : « Vois-tu quelque chose ? » Qu’est-ce que tu lui réponds ?
  • De quelles manières Jésus a-t-il essayé d’ouvrir « les yeux de ton cœur » pour que tu le voies ?

    8. Qu’est-ce que ce miracle nous apprend concernant le ciel ?

    BONNE NOUVELLE : L’ouverture des yeux d’un aveugle était un signe du fait que le Seigneur lui-même était venu et que les hommes pouvaient le voir (Es. 35, 4 à 5). Pourtant, Jésus était si caché aux yeux des hommes que rares étaient ceux qui voyaient Dieu en lui. C’était difficile même pour les disciples (18). Cette histoire nous assure du fait que Jésus ne laisse pas son travail en nous inachevé avant que nous ne le voyions tel qu’il est (1. Jean 3, 2).

    Version for printing    
    Downloads    
    Pour nous contacter    
    Webmaster