7. LE CRI D’UN MANDIANT AVEUGLE Marc 10, 46 – 52



ARRIERE-PLAN : A ce qu’on sait, Jésus sést rendu à Jéricho une seule fois. Cela eut lieu lorsqu’il était en route pour Jérusalem pour la dernière fois, après avoir excercé son ministère en Israël pendant trois ans.
  • Dans notre texte, le mandiant appelle Jésus le fils de David. Il est vrai que Jésus était descendant de David, roi d’Israël, en ligne direct. Mille ans auparavant, Dieu avait promis à David que son fils s’assiéra à jamais sur le trône d’Israël (2. Sam. 7, 12 à 16). Cependant, à l’époque de Jésus, Israël était un pays occupé par les Romains qui ne voulaient pas entendre parler des rois anciens ou actuels d’Israël. Jusqu’alors, personne en Israël n’avait osé appeler Jésus fils de David. Il est possible que tous ne connaissaient même pas ses origines.

    1. Qu’est-ce qui serait la chose la plus dure à supporter si tu étais obligé de gagner ta vie en mandiant ?
  • Imaginez comment était un jour ordinaire de Bartimée. Qui l’emmenait au bord de la route ? Comment est-ce qu’il se procurait la nourriture et les vêtements ? Comment est-ce que les passants le traitaient ?

    2. Qu’est-ce qu’une personne peut apprendre en restant assis au bord d’une grande route année après année, écoutant ce que disent les passants (46) ?
  • Selon vous, quelle était l’opinion que Bartimée avait de Jésus pendant les trois ans que celui-ci parcourait tout le pays d’Israël guérissant les malades sans venir une seule fois à Jéricho ?

    3. Pourquoi est-ce que personne n’avait emmené Bartimée à Jérusalem (à 30 km de Jéricho) où Jésus se rendait aux temps des fêtes deux fois par an ?
  • Croyez-vous que Bartimée avait prémédité un plan d’action afin de saisir Jésus si jamais celui-ci se rendait à Jéricho ?

    4. Finalement donc, Jésus était venu à Jéricho, mais maintenant il était déjà au point de quitter la ville (46). Comment est-ce que Bartimée avait pu conclure que Jésus était descendant du grand roi (47) ?
  • Pourquoi est-ce que le mandiant aveugle n’avait même pas peur des soldats romains en se mettant à crier à pleins poumons le nom du fils de David  (47) ?
  • Quelle est la distance à laquelle on peut entendere la voix d’un homme adulte qui crie à pleins poumons ?

    5. Quel était l’effet des reproches faits par ceux qui voulaient le faire taire (47 à 48) ?
  • Pourquoi est-ce que les gens ont voulu le faire taire ? Pensez à plusieurs possibilités.
  • Pourquoi est-ce que personne n’a saisi Bartimée par la main pour l’emmener chez Jésus (48) ?

    6. Qu’est-ce que Bartimée a pensé quand on lui a dit que Jésus l’appelle (49 à 50) ?
  • Jusqu’alors, Bartimée avait probablement pris soin de son manteau qui lui servait de matelas et de couverture la nuit. Pourquoi l’a-t-il jeté d’un coup (50) ?
    7. Pourquoi est-ce que Jésus a posé une question évidente à Bartimée (51) ?
    Jésus te demande aujourd’hui : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Si tu pouvais exprimer un désir, qu’est-ce que tu voudrais le plus que Jésus fasse pour toi ? (On peut répondre à cette question silencieusement ou à haute voix.)

    8. De quelle manière Jésus a-t-il guéri les yeux de Bartimée (52) ?
  • L’on peut traduire le verset 52 de deux façons différentes : « Va, ta foi t’a guéri / t’a sauvé ». Pourquoi est-ce que Jésus a choisi ces mots afin de les adresser à Bartimée devant la foule ?
  • Qu’y a-t-il dans le comportement de Bartimée qui témoigne de sa foi ?

    9. Pourquoi est-ce que Bartimée a suivi Jésus dans le chemin pour Jérusalem (52b) ?
  • Comment est-ce que la vie de Bartimée a changé après cet événement ?

    BONNE NOUVELLE : Le moniteur lit les versets dans Marc 11, 7 à 10. Le lendemain, tout le monde a acclamé Jésus fils de David lorsque celui-ci allait à Jérusalem sur un âne. Il est possible que cela n’aurait pas eu lieu sans le cri fort de Bartimée à Jéricho. Et ce n’est qu’une semaine après que Bartimée a dû voir, de ses yeux qui venaient de recouvrir la vue, son bienfaiteur cloué sur la croix. Quand les rumeurs de la résurrection de Jésus ont commencé à courir dans les rues de la ville, Bartimée a peut-être compris que Jésus était, pas seulement le fils de David, mais aussi le Fils de Dieu.




    © 2006 L’étude Biblique Bonne Nouvelle - www.gladtidings-bs.com