36. Les portes du paradis sont ouvertes Luc 23 : 32 - 43

POUR COMMENCER: Au temps de Jésus, on ne crucifiait quelqu’un que pour un crime d’une extrême gravité. Il s’ensuit que nous pouvons supposer que ces deux malfaiteurs avaient tué des gens pour l’argent ou commis d’autres crimes graves.

1. Qu’est-ce qui aurait pu entraîner ces hommes à voler et à se battre? Pensez à plusieurs possibilités.
  • Ces deux hommes avaient une mère et probablement une épouse, aussi. Imaginez comment était la vie quotidienne de ces femmes.
  • Pourquoi les malfaiteurs ne se sont-ils pas arrêtés avant d’arriver jusqu’à ce point?
  • Pourquoi ne mettons-nous pas toujours fin à un comportement bien que nous sachions qu’il nous est nuisible et aux autres?

    2. Les deux malfaiteurs ont vu la crucifixion de Jésus de plus près que personne d’autre. Qu’y avait-il de spécial dans les paroles et les actes de Jésus qui a impréssionné l’un d’eux (34 - 38)?
  • Ces deux avaient vécu dans un monde de haine et de vengence. Qu’est-ce qu’ils ont pensé de la prière de Jésus au verset 34?

    3. Qu’est-ce qui a rendu l’un des malfaiteurs conscient de ses péchés?
  • Qu’est-ce qui nous fait confesser nos péchés au lieu de nous justifier?

    4. Qu’est-ce qui a fait croire à l’un des malfaiteurs que Jésus était un roi?
  • Quelle sorte de roi Jésus était-il, en ce moment, comparé aux autres rois?

    5. Pourquoi l’autre malfaiteur ne croyait-il pas que Jésus était roi?
  • Pourquoi la connaissance des péchés précède-t-elle toujours la vraie foi?

    6. Au verset 42, nous trouvons une courte prière : ”Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.” Pourquoi le malfaiteur n’a-t-il pas prié Jésus de le laisser venir à ce royaume?”
  • Pourquoi le fait de savoir que quelqu’un que nous aimons se souvient de nous quand nous souffrons peut-il nous consoler?
  • Pourquoi le malfaiteur veut-il que Jésus se souvienne de lui, meurtrier, lorsqu’il subira sa peine aux enfers?
  • Dans quelle situation pourrais-tu imaginer que tu prononces cette prière?

    7. Quand le malfaiteur a-t-il été sauvé?
  • Qu’est ce qui s’est passé pour les péchés de cet homme?

    8. Pour cet homme, la vie comme chrétien était très courte, environ six heures, seulement. A ton avis, était-il heureux ou malheureux pendant ses dernières heures?
  • Haïssait-il quelqu’un au moment de sa mort?
  • Du point de vue humain, le malfaiteur avait ruiné sa vie. Et pourtant, qu’a-t-il laissé derrière lui?

    BONNE NOUVELLE: Les portes du Paradis étaient fermées pour les pécheurs depuis le temps d’Adam et d’Ève. Maintenant, la porte était ouverte a un assassin. En même temps, elle était fermée devant Jésus qui a dû entrer par les portes de l’enfer.

    © 2006 L’étude Biblique Bonne Nouvelle - www.gladtidings-bs.com